Les pièges à éviter dans le marketing direct

Dans le marketing direct, les principaux objectifs se focalisent essentiellement dans la recherche de nouveaux clients, mais aussi dans l’extension des relations existantes pour une efficacité stratégique optimale. Cependant, dans le processus de planification, il y a certains pièges à éviter. Comment faire pour les détecter ? Quels sont les astuces pour augmenter les chances de réussite ? Zoom sur les bonnes méthodes pour un marketing direct réussi.

Avoir une bonne connaissance du marketing direct

Le succès dans le marketing direct, dépend en grande partie des réelles compétences du marqueteur et de ses connaissances envers son domaine d’activité.
La plupart des gens s’autoproclament comme étant de vrais acteurs dans le marketing direct et c’est pourtant loin d’être le cas. Ils savent peu ou rien de ce qu’est réellement un marketing direct et de ce fait, ils ne sont pas à l’affut des pièges que peut engendrer ce domaine d’activité.

marketing-direct 1
En jetant un petit coup d’œil sur l’état du marketing direct, on remarquera que la grande majorité des marqueteurs se disputent les prospects en leur étouffant avec des annonces promotionnelles à répétition. C’est pourtant la première règle d’or à éviter quand il s’agit du marketing direct car les gens ne doivent pas se sentir obliger d’acheter un produit. Ils doivent acheter seulement quand ils ont réellement besoin de ce produit.
C’est d’autant plus vrai quand on s’imagine recevoir 30 appels par jour venant d’un inconnu qui nous oblige à acheter un produit qui au final, ne nous est vraiment d’aucune utilité.

Les erreurs de l’e-mailing

L’e-mailing fait partie des moyens les plus utilisés en marketing direct pour communiquer un produit aux clients. Cependant, il ne doit pas être envoyé à tort et à travers au risque de faire fuir les prospects.
Dans ce contexte, la plus grosse erreur demeure dans le fait que la marque est déjà connue du grand public. Cela ne suffit pas effectivement à couvrir un taux d’ouverture important car il faut relancer le public pour qu’il continue à voir la marque sous le bon angle.
Il faut penser à optimiser l’objet du message en évitant le vocabulaire des spammeurs comme les fameux gratuit, incroyable, luxe, … et privilégier les accroches directes et arguments commerciaux clairs de type jusqu’à -60% sur nos produits de beauté.

marketing direct86

Une publicité cadencée

Il faut garder en tête que les prospects sont déjà sur-sollicités, notamment en période de solde. Il convient donc de privilégier avant tout la qualité, plutôt que la quantité.
Opter pour des campagnes régulières avec de bons supports tels que des oriflammes et autres drapeaux publicitaires, tout en respectant un délai de séparation raisonnable. Voir ici pour en savoir plus! A titre d’exemple, une publicité par semaine est largement suffisante pour mettre en avant les produits phares de la marque, les offres les plus intéressantes, ainsi que les ventes flash susceptibles d’attirer la curiosité des clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*